Grâce à Ivan, le cousin de Christophe, passionné de haute montagne, nous avons eu la grande chance de découvrir la magie des glaciers. L'année dernière, c'était un we mi-juillet près de Chamonix, à l'Aiguille du Tour.

Et cette année, on a remis ça avec Benoît, un de ses amis, dans le parc des Ecrins, avec pour objectif la Tête Sud du Replat, au départ de St Christophe en Oisans.

En quelques mots :

Nuit à la belle près de Grenoble

Marche d'approche jusqu'au refuge le samedi, en plein azur, au milieu des fleurs, au bord de l'eau cascadeuse.

On devine au loin le sommet à gravir, qui devient tout proche quand on arrive au refuge...

Dîner au coucher du soleil sur la terrasse du refuge (inévitables soupe et pâtes!).

Départ à la frontale le dimanche tôt, dans le pierrier, puis sur le glacier, qui de presque plat devient bien raide sur la fin.

De l'arête sommitale, une vue superbe, éblouissante.

Encore quelques efforts, des caillasses à grimper juqu'au sommet.
Le soleil est bien présent maintenant, la roche et la neige scintillent, au loin les silhouettes bleutées de l'Italie.

Qu'on est bien la-haut!

Sur le retour, petit exercice de neige en pente quasi-verticale.

La neige se rammolit, il est temps d'arriver au pierrier, la faim se fait sentir...

Les ventres remplis, c'est la cavalcade ensoleillée juqu'à St Christophe, puis la route et... Paris.

Ces paysages nous emplissent le coeur et viennent titiller nos rêves, la montagne nous manque déjà...
Pourquoi sommes-nous si bien dans ces hauteurs?

Merci Ivan pour ta patience et ton entrain.
On suivra ton 7000 en Argentine puis ton 8000 au Tibet passionnément!!!

Toutes les photos ici.